Les conférences de Grenade
1
. Une éthique sans surmoi

● L’inconscient “ne réside pas dans les profondeurs, mais dans la manière dont les signifiants s’articulent.” C’est un savoir incomplet et glouton, mais aussi un travailleur et un calculateur.

– L’inconscio “non risiede nelle profondità, ma nel modo in cui i significanti si articolano.” E’ un sapere incompleto e ghiotto, ma anche un lavoratore e un calcolatore.

● Ce que l’on peut comprendre, l’entendement est toujours en relation avec une satisfaction sexuelle. “Si le fantasme est le principe de l’entendement, l’“au-delà du fantasme” est en dehors de la signification.”

– Ciò che si può comprenderne, la comprensione è sempre in relazione con un soddisfacimento sessuale. “Se il fantasma è il principio della comprensione, l’ ‘al-di-là del fantasma’ è fuori dalla significazione.”

● Il arrive que des psychanalystes sanctifient le symptôme. C’est une impasse pour la direction de la cure, qui promeut alors une “culture”, une intensification du symptôme et du fantasme.

– Capita che degli psicoanalisti santifichino il sintomo. E’ un impasse per la direzione della cura, che promette allora una “cultura”, una intensificazione del sintomo e del fantasma.

Loin d’une morale du renoncement,
l’éthique de la psychanalyse mise sur le désir et le manque pour réguler la jouissance.

Ben lungi da una morale della rinuncia,
l’etica della psicoanalisi scommette sul desiderio e la mancanza per regolare il godimento.

Dimanche 17 mars à 18oh (heure de Paris)
Domenica 17 marzo alle 18.00

sous-titres en anglais, espagnol, italien, portugais & français